Missions

Un syndicat, par nature, défend les intérêts catégoriels de ses mandants, autrement dit la qualité de vie du professionnel au travail !

Les sociétés savantes représentent l’intérêt des personnes dont les professionnels s’occupent en réfléchissant notamment aux règles de bonnes pratiques, à la pédagogie permettant leur apprentissage et valident les travaux de recherche de la discipline.

Ces deux entités ne sont pas antinomiques mais elles ne doivent pas pour autant être confondues. D’autant que les mêmes personnes peuvent s’impliquer auprès de chacune d’elles. Ces diverses composantes se rejoignent au Collège National Professionnel de Gériatrie dont le SNGC fait partie.

Le SNGC milite dans le cadre de son Intersyndicale pour que la pratique hospitalière soit ou redevienne attractive, tant en termes de qualité de travail, de niveau de revenu, d’indépendance professionnelle et d’adaptation raisonnable au changement des organisations prévues par la loi santé.

Le SNGC milite également par une représentation directe, pour que les praticiens du médico-social en particulier les coordonnateurs voient leurs missions convenablement rémunérées, convenablement définies et effectuées dans un temps convenablement calibré.

À ce titre il est reçu par la secrétaire d’État ou ses collaborateurs et entretient des relations courtoises avec les fédérations patronales comme la FEHAP(1), le SYNERPA(2) ou la FHF(3). Il est membre du conseil d’administration de la CNSA(4).

L’entraide est également une vertu syndicale et une organisation (le SAJA(5)) prévoit l’assistance psychologique et juridique dont peuvent avoir besoin, heureusement rarement, les membres de notre organisation.

Le SNGC est également présent aux commissions de 1ère instance et d’appel de « validation des acquis de l’expérience professionnelle » gérées par le Conseil National de l’Ordre des Médecins. Ainsi qu’aux commissions de validation de l’exercice des praticiens étrangers européens ou hors zone européenne organisées cette fois par le ministère.

POURQUOI ADHÉRER ?

Il va de soi que l’exécution de ces missions demande aux bénévoles,qui s’y consacre, quelques moyens : coût des transports ou de l’hébergement qui peuvent être nécessaire.

La tenue d’un site permettant l’information ou l’organisation de journées de formation a un coût.

Il va de soi que les analyses juridiques dans le cadre du SAJA ne sont pas gratuites.

Il va de soi que pour pouvoir, honnêtement, représenter la confrérie il convient qu’elle puisse s’exprimer par tout moyen, y compris celui de l’implication financière qui permet seule de compter ses troupes et d’en valoriser le nombre au moment des épreuves de force.

Voilà pourquoi votre adhésion est  indispensable !

(1) FÉDÉRATION DES ÉTABLISSEMENTS HOSPITALIERS ET D'AIDE À LA PERSONNE
(2) SYNDICAT NATIONAL DES ÉTABLISSEMENTS ET RÉSIDENCES PRIVÉS POUR PERSONNES ÂGÉES
(3) FÉDÉRATION HOSPITALIÈRE DE FRANCE
(4) CAISSE NATIONALE DE SOLIDARITÉ POUR L'AUTONOMIE
(5) SOUTIEN & AIDE JURIDIQUE AVANCÉS