Communiqués de presse

18/02/2022 - Pénurie de médecins à l'hôpital

Action Praticiens Hôpital demande de toute urgence :
- La reconvocation immédiate des organisations syndicales sur le sujet de l’intérim
- La mise à l’ordre du jour, plutôt que les moyens de lutte contre l’intérim médical, des vraies solutions de l’attractivité médicale :
o La bonification des 4 ans d’ancienneté aux praticiens hospitaliers nommés avant le 1er octobre 2020, et laissés sur une ancienne grille d’ancienneté quand les suivants sont sur une grille nettement plus favorable… alors que nous faisons partie du même corps, sous un statut unique depuis le 7 février 2022.
o L’ouverture du chantier de la permanence des soins, qui avait été sciemment écarté des mesures Ségur dans une connivence entre les signataires et les tutelles, et notamment la revalorisation des gardes et des astreintes.
o Le juste décompte du temps de travail des praticiens, conformément à la réglementation européenne et aux droits des citoyens.
o L’instauration d’une réelle démocratie sanitaire dans la gouvernance hospitalière pour redonner un pouvoir décisionnaire aux praticiens dans la vie de leurs services et des hôpitaux.

09/02/2022 - Nouveaux statuts pour les praticiens hospitaliers

Le nouveau statut de praticien hospitalier vient d’être publié au Journal Officiel. De « Ma Santé 2022 » au « Ségur de la Santé », il nous avait été promis une modernisation du statut de praticien hospitalier (PH) pour rendre l’engagement dans la carrière hospitalière plus attractif.

Après des mois et même des années de concertations entre le ministère, la Fédération Hospitalière de France et les organisations syndicales, une nouvelle fois, nous assistons à un passage en force, en imposant des principes contre l’avis des organisations syndicales majoritaires dans la représentation des PH.
Force est de constater que dans ces nouveaux statuts, il ne s'agit plus la description du métier de praticien hospitalier mais d’une vente à la découpe du statut, qui oublie totalement que notre rôle, c’est la prise en charge des patients d’un service, dans la continuité, la qualité et la sécurité des soins. Ce métier se voit transformé en PH-pion, PH-valise et finalement PH-kleenex : rien n’est plus répulsif que ce nouveau statut, que ce soit dans les conditions de travail ou la rémunération des praticiens ! Il risque même de précipiter les aspirations de chacun d’entre nous et des plus jeunes vers d’autres modes d’exercice hors de l’hôpital.